diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama

Ils disent de nous

MIDI LIBRE :

Collège " Les dangers de l'alcoolisme "mis en scène " […] La troupe associative Desiderata, venue de St Hippolyte du Fort, a présenté un spectacle "interactif". Thème : cinq comédiens incarnent de jeunes consommateurs qui, à la terrasse d'un café, considèrent l'alcool tel un "lien social". Chacun étant potentiellement sur le point de prendre le volant […] Les élèves qui à 14 ans ont " le bon âge pour appréhender ce type de problème " ont été amenés à remplacer l'un des personnages mis en scène pour tenter de dessiner une issue positive : "On voit à ce moment-là de quelle manière on peut éviter de se laisser influencer et influer sur le comportement des autres". Ou toute la différence entre la théorie et la pratique.

 

 


 


LA MARSEILLAISE :

Contre le racisme : théâtre, expo et café philo dans le métro[…] Hier débutait la première action de Plate-forme jeune "100% humain, 100% demain". Une drôle de compagnie installait sa scène dans la galerie du métro La Rose. En trois tableaux (sur le racisme, le sexisme, les conflits inter-générations), les comédiens de la troupe Desiderata interpellent le public, l'invite au débat. "Le discours politique ou moraliste n'intéresse plus les gens, nous tentons le relais du dialogue et de la réflexion sur notre société par le théâtre " analyse Pierre, le directeur artistique de cette troupe de "théâtre pédagogique".[…]

 

 


 

 

OLONZAC - GINESTAS :

Les collégiens d'Olonzac se glissent dans le rôle des parents […] "K de conscience" : ce spectacle interactif et citoyen conçu par Pierre Puigcerver, est réalisé comme un outil pédagogique de sensibilisation auprès des jeunes et des adultes. Il fait partie d'une série de saynètes interprétées par les membres de l'association Desiderata. Sur divers thèmes de société […] C'est sur la dépendance aux drogues et les manières de venir en aide à ceux qui en souffrent que les 12-14 ans ont réfléchi. […] Ce type de théâtre forum interactif sert à déverrouiller les consciences, à informer sur des comportements plus ou moins suicidaires que l'on tolère par mode, habitude, négligence, indifférence, sans tenir compte des souffrances qu'ils relèvent. […]

 

 


 

LA GAZETTE DE NÎMES :

Violence conjugale : "il faut dresser un peu mon mari ! " […]"Maintenant que vous avez vu cette pièce de vingt minutes qui raconte une banale histoire de violence conjugale, je vais vous demander de monter sur scène et de prendre la place d'un des personnages. Vous montrerez comment, vous, vous auriez agi pour éviter que la situation n'évolue vers la violence". La troupe de théâtre interactif Desiderata intervient ce vendredi 24 au lycée Raimu à la demande de l'association Femmes Solidaires dans le cadre de la journée de la violence faite aux femmes. […]

 

 


MIDI LIBRE (avril 2014): Génolhac

"La coéducation, un vrai succés avec Désidérata"

Les années se suivent et les rencontres coéducatives dans le cadre du PEL, recueillent un succés jamais démenti et toujours grandissant. Le mérite en revient particulièrement aux organisateurs, à l'équipe éducative du collège la Régordane et surtout à l'expérience de Désidérata, compagnie théâtrale maniant le théâtre forum avec fougue et efficacité.

Rien n'est tabou pour ses comédiens et son animateur principal, Pierre Puigcerver. Toujours avec un stage de théâtre pour un petit groupe de collégiens (sept cette année), en période de vacances scolaires, à des tarifs défiant toute concurrence grâce aux différents partenaires institutionnels, la rencontre annuelle, maintenant bien ancrée dans l'esprit des parents, donne l'occasion d'un spectacle interactif fort autorisant alors sans difficulté le dialogue.

C'est un sujet difficile qui a été abordé cette fois-ci: la banalisation de certaines addictions (l'alcool, le cannabis).

Les collégiens ont présenté une situation familiale banale, ordinaire et à hauts risques. Elle montrait la responsabilité de chacun dans ce problème sociétal grave.

Pierre Puigcerver, grâce à la spontanéité et au sérieux des jeunes, a pu provoquer chez les adultes les réactions, les analyses salvatrices et même la participation sur les planches. Il n'a laissé aucune zone d'ombre, il a été intransigeant avec le sujet, poussant chacun dans ses retranchements.

Ce fut une totale réussite avec de belles interventions de psychologue, d'expert se trouvant dans la salle.

Une fois de plus, la communauté éducative entourant les jeunes s'en trouva ravie d'aborder au grand jour, dans une confiance réciproque, les difficiles péripéties d'une société en perpétuel mouvement. C'est là le mérite fondamental du volet éducatif du PEL des Hautes Cévennes tourné vers les adolescents et leurs familles.

Correspondant: Sébastien Chenaud

 


Extrait du bilan de la journée "La Laïcité: un outils de lutte contre les discriminations" le 24/03/14

organisée par la Ligue de l'Enseignement du Vaucluse:

« L’échange très riche, drôle et vivant avec les comédiens : belle illustration jusqu’à la caricature des débats d’aujourd’hui. »

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MIDI LIBRE (mars 2015):

 

Les lycéens de Milhaud sensibilisés aux dangers de l'alcool.

 

Jeudi 12 mars, l'association  Alcool Assistance a organisé une journée de sensibilisation sur les additions alcooliques. A cette occasion, Le lycée Geneviève De Gaulle-Antonioz a accueilli dans son amphithéâtre la compagnie Désidérata spécialisée dans les thématiques d'aujourd'hui. La technique du théâtre-forum permet de stimuler les esprits et de ''délier les langues''. Son but est d'éveiller les consciences et de soulever un débat.

La compagnie a présenté d'abord aux lycéens, puis à un  public d'adulte la pièce '' Les copains d'abord'' qui aborde totalement le thème des risques liés à la fête. Suite au spectacle, dans les deux cas, un débat s'est instauré entre les jeunes ou les adultes,  l'animateur, et les soignants. Sous la pression du metteur en scène, la pièce a été rejouée des spectateurs ayant pris la place de comédiens. Les participants ont alors bien pris conscience que chacun a sa part de responsabilité dans toute situation mettant en danger les autres.

La présidente d'Alcool Assistance  Nicole Plenat a tenu à souligner le soutien apporté par la députée Françoise Dumas, le CCAS de la ville de Milhaud, le lycée de Milhaud et la compagnie Désidérata. 

Correspondant: Roger Maurin

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

MIDI LIBRE (20 mai 2016)


Une pièce interactive sur le vivre ensemble.

Pissevin, les comédiens se sont mélés au public pour lancer le débat.

Lassociation Mille Couleurs et la compagnie Desiderata ont présenté un spectacle de théâtre participatif, vendredi 13 mai, sur le thème de la laïcité. La représentation s'est déroulée dans la salle Jean Pierre Morise, à Pissevin. Le public, en grande majorité féminin, regroupait des élèves du lycée professionnel de Milhaud, mais aussi des éducateurs, professeurs, animateurs et habitants du quartier. Au programme, une mise en scène particulière avec des comédiens cachés dans le public. Une présence qui n'était pas tenue secrète pour que les répliques, parfois provocatrices, ne soient pas mal interprétées. Après une présentation rapide des protagonistes, le spectacle commence. L'histoire est simple: un maire reçoit les habitants de son quartier pour leur faire part d'un nouveau projet urbain.
Créer le dialogue
Dans cet espace d'expression, les personnages entrent en scène. Monsieur Chalumeau, responsable d'une association, souhaite "la création d'un bar réservé aux hommes". Madame Jeandec, de son côté, soulève "le problème de la prière dans la rue" et Sophie, l'étudiante de 20 ans, milite "pour faire entendre la voix des jeunes".

Le ton est provocateur, le but des artistes étant de créer un débat avec les spectateurs. Certains réagissent timidement et lèvent les yeux au ciel, d'autres sourient ou prennent la parole pour donner leur opinion. La gestion des lieux de cultes, par exemple, a suscité beaucoup de réactions et soulevé une question de la part d'un spectateur: "Mais au final, qui s'en occupe?".
A travers l'humour et la caricature, la compagnie Desiderata crée un début de réflexion commune. Pierre Puigcerver est l'un des initiateurs du théâtre participatif en France. Sa technique, il l'a perfectionnée grâce à ses nombreux voyages à travers le monde. "Lors d'un séjour en Hongrie, j'ai découvert une méthode originale qui m'a interpellé", explique-t-il. Ainsi est né "Public en scène", un espace qui donne la parole à ceux qui n'osent pas la prendre habituellement et qui ne savent pas forcément comment se faire entendre.
La compagnie compte une dizaine de comédiens et une quinzaine de thématiques, concernant des sujets de société parfois sensibles. L'association Mille couleurs et la compagnie de théâtre n'en sont pas à leur première collaboration. Depuis plusieurs années, les organismes s'investissent auprès des habitants du quartier.
Pauline Gros et Chloé Azaïs

© 1993-2012 | Desiderata | www.desiderataspectacles.fr | réalisation web : KL